TuishouSimple fouetéventailéventailRamener le tigre à la montagne

Ivre de tao ; Li Po, voyageur, poète et philosophe

Daniel Giraud nous fait entrer dans l’univers de l’insouciant et libre Li Po, « poète jouisseur du 8ème siècle ». Outre une sélection de ses plus beaux poèmes annotés pour nous aider à percevoir les subtilités linguistiques et culturelles, l’auteur nous livre des éléments de la vie du poète, des réflexions sur le taoïsme et sur la poésie chinoise.

Daniel Giraud

Albin Michel (spiritualités vivantes)

Notice d’Elisabeth Mertz

L’auteur souligne en citant Paul Demiéville, le lien entre la poésie et la philosophie dans un pays « où l’esprit de système et d’abstraction a toujours été proscrit au bénéfice de l’intuition concrète ». Li Po, dont la famille est supposée descendre de Lao Tseu, s’accorde au Tao en vivant intensément chaque instant, en buvant avec démesure, en célébrant l’amitié, les courtisanes. Vagabondant dans les montagnes, en jouant du ch’in ( sorte de luth) il chante la nature et la lune. Ce serait d’ailleurs, en voulant saisir le reflet de la lune dans le fleuve bleu que l’éternel buveur et génial poète se serait noyé.

Français